Comment demander un emprunt pour la création de son entreprise ?

Vous avez pour projet de créer une entreprise ? Vous n’avez pas les fonds nécessaires et vous avez besoin de l’aide de votre banquier ? Vous ne savez pas vraiment comment vous y prendre ? Pas de panique, nous allons vous donner toutes les informations nécessaires pour comprendre l’emprunt bancaire pour une entreprise !

Ce qu’il faut savoir

Lorsque l’on a besoin d’un emprunt, il est possible de demander ce dernier à votre banque. Mais il faut tout de même prendre en compte que c’est une entreprise dont l’activité principale de cette dernière est de financer l’économie au travers de ses entreprises publiques et privées. En d’autres termes, elle va simplement chercher à minimiser sa prise de risque, mais également optimiser sa rentabilité.

Il est important de prendre en compte que vous n’aurez pas foncièrement de problèmes pour obtenir votre emprunt, sauf si vous vous retrouvez dans l’une des situations suivantes :

  • Si votre projet est jugé « trop audacieux ».
  • Si vous présentez un plan financier déséquilibré.
  • SI votre projet est porté par un ou plusieurs créateurs n’ayant pas l’expérience nécessaire.
  • Si vous ne réunissez pas assez de fonds propres.
  • Si le produit ou le service ne semble répondre à aucun besoin.

Comme vous devez certainement vous en douter, chaque établissement bancaire possède ses propres critères pour accepter ou refuser un emprunt pour votre entreprise.

Les principaux de vigilance qui facilite l’obtention d’un prêt bancaire

Lorsque vous allez damner de l’argent à votre banque, il est vraiment important de prendre en compte que vous devez faire attention à certains points. Voici une petite liste de ces derniers pour que vous puissiez facilement vous y retrouver :

  • L’apport minimum : comme dans n’importe quel emprunt, il est vivement conseillé d’avoir un minimum significatif. En effet, il est de plus en plus rare que les banques acceptent des dossiers si la personne n’a aucun apport. Vous devrez donc prévoir au minimum 30% de la somme empruntée à la banque pour être certaine que votre dossier puisse être accepté.
  • La mise en concurrence des établissements : ce n’est pas parce que votre banque vous a dit oui de suite que vous devez forcément foncer. En effet, il se peut que certaines aient des taux d’emprunt moins élevés, par exemple. Cela peut donc être un point important à prendre en compte lorsque vous allez demander votre emprunt.
  • L’accord de prêt : pour que vous puissiez obtenir votre emprunt, il est vraiment important de vendre votre projet. Vous devez donc réaliser un business plan qui puisse rassurer votre banquier. Ainsi, c’est grâce à ce dernier que vous aurez des chances d’obtenir votre emprunt. Il faut donc le faire avec beaucoup de sérieux.
  • La diversification des sources de financement : il est parfaitement possible de trouver des ressources complémentaires pour financer votre projet. Ainsi, la banque pourra facilement partager les risques.

Que faire en cas de refus ?

Vous avez demandé un emprunt à votre banque, mais cette dernière ne souhaite pas vous l’accorder. Il peut y avoir de nombreuses raisons pour qu’une banque refuse simplement de prêter de l’argent à une personne tierce. Néanmoins, il faut tout de même prendre en compte qu’il ne faut pas voir le refus comme un élément négatif. Votre banquier n’a pas envie de vous embêter lorsqu’il vous refuse un emprunt. Néanmoins, voici les solutions qui s’offrent à vous :

  • Vous pouvez parfaitement vous rapprocher d’un organisme d’accompagnement pour valider avec lui vos hypothèses financières, mais aussi vérifier la viabilité de votre projet !
  • Vous avez également la possibilité de faire appel à la Médiation du crédit. Cette dernière permet simplement de faciliter l’accès à un emprunt pour les entreprises.

Quelles sont les modalités d’obtention d’un prêt ?

Si vous avez déjà acheté un bien immobilier, vous devez certainement savoir comment on obtient un crédit. Ainsi, il existe de nombreuses modalités qui peuvent être rosies en compte. Il faut noter que pour une entreprise les emprunts peuvent aller de 2 à 7 ans. Si c’est un local que vous souhaitez acquérir, la durée du crédit sera comprise entre 15 et 20 ans.

Il est important de prendre en compte qu’une banque peut financier tous types de biens meubles ou immeubles. En effet, cela peut être l’achat d’un véhicule, du matériel informatique ou encore des machines-outils. Bien évidemment, lorsque vous allez demander un emprunt à votre banque, n’hésitez pas à voir si le véhicule ou le matériel nécessaire à votre activité ne peut pas être payé comptant avec les ressources financières que vous possédez d’ores et déjà.

Il est important de noter également que votre banque vous demandera certaines garanties. Généralement, votre banque pourra vous demander une caution personnelle. Si vous n’êtes pas en mesure de verser cette dernière, vous ne pourrez pas forcément obtenir votre emprunt, ce qui pourrait vraiment être dommage.

Ce qu’il faut éviter

Comme vous devez certainement vous en douter, certaines actions doivent complètement être oubliées lorsque vous souhaitez obtenir un emprunt. Voici différentes indications qui vous aideront à mieux comprendre de quoi il en retourne :

  • Vous ne devez pas minimiser la somme à emprunter. En effet, il faut montrer à votre banquier que vous connaissez la valeur de l’argent et que vous savez exactement combien vous devez emprunter pour démarrer correctement votre entreprise. Le but n’est pas de limiter votre endettement, mais de pouvoir démarrer votre activité sereinement.
  • Il ne faut pas non plus agir dans la précipitation. Comme nous avons pu l’évoquer, vous devrez rédiger un véritable business plan. Ce dernier doit être détaillé et vraiment montrer à votre banque que votre projet est solide. N’hésitez pas à faire appel à des experts financiers pour votre bilan prévisionnel. Ainsi, vous saurez exactement si votre projet est viable ou pas.

Comme vous avez pu le constater, demander un emprunt pour son entreprise n’est pas forcément ce qu’il y a de plus difficile. Néanmoins, il faut prendre le temps de bien monter votre dossier et d’éclaircir toutes les zones d’ombre. Le but est vraiment de faire en sorte que votre banquier ait confiance en vous et en votre projet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.